Histoire-Coquine.fr : Site d'histoires érotiques, Histoires porno, Récits de sexe et de cul




Tenue érotique

Proposé par

Un matin, dans le milieu de l’hiver, mon homme me dit en me voyant m’habiller :

– Vous, les femmes vous avez quand même de la chance, vous vous habiller comme vous le voulez. Il fait beau, vous mettez des jupes, des shorts, il fait un peu plus frais, vous mettez les mêmes vêtements avec des collants. En hiver, c’est la même chose : longue jupe ou pantalon, avec ou sans collants. Vous vous habillez avec des tenues de filles, ensuite avec des tenues de mecs, en combinant les deux. Dans un sens, il n’a pas tout à fait tort ; nous avons vraiment le choix pour nous habiller.

Le lendemain, je devais partir travailler très tôt et je lui ai concocté une petite surprise. Avant de sortir de la maison, je suis allée l’embrasser dans le lit, je lui ai souhaité de passer une bonne journée et je lui ai dit que ses vêtements étaient prêts dans la salle de bain. J’avais caché tous ses sous-vêtements et lui avait préparé une paire de collants noirs en Nylon à la place. Je savais qu’il allait râler, surtout au début, mais qu’il finirait bien par se prêter au jeu.

Vers 7h00, mon GSM se mit à sonner. Pas de surprise, c’était lui me demandant où étaient ses sous-vêtements. C’est alors que je lui ai répondu :

– Aujourd’hui, tu as de la chance ! Aussi, tu vas pouvoir combiner les vêtements de mecs, comme tu m’as dit hier, et de nana, c’est-à-dire mettre ton pantalon avec des collants, comme moi !
– Pas question, hier, je disais cela en riant.
– Moi aussi, ce matin, je rigolais bien !
– Ne me fait pas cela, on va voir que j’ai des collants à la place des chaussettes.
– De toutes façons, il est trop tard, tu as encore parlé pour faire du vent. Tu m’as dit que j’avais de la chance, et bien je te la fais partager !
– Où as-tu caché mes affaires ?
– Dans le coffre de ma voiture ! Au revoir à tout à l’heure !!!

Ma collègue qui avait entendu malgré elle la conversation m’a demandé :

– Que s’est-il encore passé ? Tu ne vas quand même pas l’obliger à porter des collants ?

Et c’est ainsi que me vient une idée :

– Bien sûr qu’il va les mettre et si cela t’amuse, viens boire un verre à la maison après le travail, nous serons là quand il va rentrer.

La journée se passe, sans aucune nouvelle de lui. Avant de partir du travail, ma collègue me dit :

– C’est ok, je rentre avec toi, tu crois qu’il voudra bien nous les montrer ?
– Peut-être, nous verrons bien. Cela ne te déranges pas si on passe d’abord chez toi deux minutes, j’aimerais me changer, afin de l’exciter un peu ?
– Pas de problèmes, je crois qu’on va s’amuser.
– Tu n’es pas jalouses ?
– Non pourquoi ?
– Je vais m’habiller sexy aussi, on verra sa réaction.

Arrivées chez elle, nous avons fait le tour de sa garde-robe à la recherche de jupes assez courtes, de collants fins, et nous nous sommes ainsi changées. J’ai bienentendu pris soin d’enlever ma petite culotte afin de ne rien avoir sous les collants et Anne a fait de même. C’est à ce moment que j’ai remarqué que nous avions un point commun, nous avons toutes les deux le minou rasé complètement.

Sans traîner, nous sommes reparties à la maison où il était déjà revenu du travail. J’entre et je dit à Anne de rester discrètement dans le hall. Il m’attendait dans le living en lisant le journal dans son fauteuil. Je m’approche, pose ma main sur sa cheville galbée de Nylon et je l’embrasse.

– Tu m’as bien attrapé aujourd’hui !
– Comment c’était ? Agréable ?
– Oh oui, j’en porterai encore, c’est très agréable.
– Tu vas te changer ? Te mettre à l’aise ?
– Oui.

Pendant qu’il est dans la chambre je fais entrer Anne dans le salon. Elle s’installe et je lui résume un peu la situation. Elle me dit que je n’aurais pas du l’envoyer se changer, qu’elle aurait bien voulu voir cela. J’aime bien jouer mais je ne tiens quand même pas à l’humilier ainsi. Je l’entends arriver dans la cuisine et me dire :

– Je me sens mieux comme cela, ouf !

Anne me fait signe qu’il a sûrement enlevé ses collants. La porte s’ouvre dans le salon alors que je suis retournée dans le hall, et j’entends …

Lire la suite

RSS 2.0 | Trackback | Laisser un commentaire

Faire un commentaire

Vous devez être identifié pour écrire un commentaire.