Histoire-Coquine.fr : Site d'histoires érotiques, Histoires porno, Récits de sexe et de cul




Soirée Foot

Proposé par

Il est 20h30, je suis tranquillement installé dans mon canapé, allongé, la télécommande à la main en train d’attendre la fin de la pub, pour voir le début du match de foot. Je viens à peine de voir passer Sabine , ma tendre épouse, laquelle se dirige vers la chambre ; elle n’aime pas tellement le foot.

Je me dis que comme d’habitude elle va mettre son pyjama, (un deux pièces en fausse soie qui reste très doux quand même) et revenir me faire un petit baiser avant d’aller soi disant m’attendre au lit. Je sais déjà que quand j’irai me coucher, elle sera déjà endormie. Que même avec des caresses tendres, elle se réveillera et me dira sûrement qu’elle veut dormir et que si je voulais quelque chose d’elle, il fallait que je vienne plus tôt. Et comme d’habitude, je m’endormirai avec du désir plein mon caleçon.

Enfin j’ai l’habitude maintenant. Je me consolerai en pensant à tous mes fantasmes inassouvis avec un bon vieux film érotique ringard, qu’on peut voir le soir sur les chaînes du câble. Ça y est, les équipes entrent sur le terrain, suit la traditionnelle présentation des équipes avec leur composition et les remarques toujours aussi nulles des présentateurs de télé, enfin pour ça aussi j’ai l’habitude. Oups ! Je me rends compte que je n’ai pas encore bu mon café, il doit être froid maintenant, non ça va ! L’arbitre vient de siffler le début de la rencontre et Sabine n’est pas encore venue m’embrasser, elle a peut-être oublié ou alors elle m’a dit quelque chose et comme je ne l’ai pas écouté, elle me fait la tête et me punit en ne venant pas me voir. Je m’en veux un peu et en plus le match n’est pas super, j’irai peut-être la rejoindre à la mi-temps pour me faire pardonner de je ne sais même pas quoi, en fait. Ah non ! Je l’entends qui arrive, la poignée de la porte fait toujours autant de bruit, ce qui me permet de savoir qu’elle arrive et inconsciemment, je ne regarde pas tout de suite vers la porte, c’est même limite pour que je ne râle pas après l’arbitre de ne pas avoir siffler un penalty.

Mais, là, en tournant la tête en direction de la chambre, wow ! La surprise ! Sabine apparaît dans une tenue que je ne connais pas mais qui ne me déplaît pas, d’ailleurs il faudrait être homo pour ne pas aimer. Alors qu’elle se dirige vers moi, je la détaille de la tête aux pieds, je ne pensais pas qu’elle pouvait s’habiller ( enfin se déshabiller devrais-je plutôt dire) comme ça. Je me rends compte qu’elle est encore maquillée. En descendant mon regard le long de son corps, je me dis que je ne m’étais pas trompé : je ne connais pas cette nuisette en dentelle blanche très transparente, ce qui me permet de distinguer nettement ce qu’elle porte dessous. À ma grande surprise, hormis des bas blancs accrochés à un porte-jarretelles blanc, elle ne porte rien, elle qui a horreur de se promener sans (au moins) un petit string. Enfin, je pense que cette fois elle veut que je remarque ce qu’elle a fait dans la salle de bain pendant cette demi-heure ( la durée véritable, je ne l’ai su que plus tard) et je vois qu’elle n’a plus un poil sur le sexe.

Je repense, en voyant cela, que je lui ai dis un jour que j’aimerais bien qu’elle se rase entièrement le sexe. Aussi je songe qu’elle veut me faire plaisir en me montrant qu’elle arrive à assouvir un de mes fantasmes. Tiens, je viens de rater un but mais je ne peux pas enlever mes yeux de son corps qui m’excite de plus en plus ( je pense que c’était le but), mais je ne suis pas au bout de mes surprises. En fait, arrivant à ma hauteur, elle m’empêche d’une main autoritaire, de me redresser sur le canapé. Elle penche sa tête vers moi, m’embrasse d’abord légèrement le coin des lèvres, puis le dessus avec le bout de sa langue, avant de la glisser délicatement dans ma bouche et de chercher la mienne. Pendant qu’elle m’embrasse langoureusement, je sens que sa main, toujours posée sur mon torse, descend un peu, juste de quoi arriver au niveau de ma braguette que, d’une main experte, elle descend tout en dégrafant le petit bouton pression, …

Lire la suite

RSS 2.0 | Trackback | Laisser un commentaire

Faire un commentaire

Vous devez être identifié pour écrire un commentaire.