Histoire-Coquine.fr : Site d'histoires érotiques, Histoires porno, Récits de sexe et de cul




Les pétales de Vénus 2

Proposé par

Résumé : Dans la suite de ce roman, Carine va découvrir le plaisir entre femmes. Pourquoi tant d’attirance vers elle ?

5h du matin, Olivier est levé depuis une heure. Les membres de sa troupe sont arrivés et le camion est chargé. Il monte doucement les escaliers et entre dans la chambre. Il voit sa belle endormie à sa place comme pour s’imprégner de sa présence et de son odeur. En voyant Carine enroulée dans son cocon mais avec une jambe sortant de l’enveloppe, il ne peut s’empêcher de sourire. Doucement il s’approche de sa femme et pose tendrement ses lèvres sur son front. Cinq minutes plus tard, le camion démarre et s’éloigne de la maison.
Le soleil est déjà bien levé lorsque Carine sort du lit. Les volets ouverts en bascule laissent entrer la lumière du jour et la fraîcheur du matin. Le programme du jour, petit dèj dans le jardin et farniente au bord de la rivière. Elle a décidé de retourner dans ce petit coin discret qu’ils ont trouvé avec Olivier. Ce moment avait été extra, pique-nique au bord de l’eau et un câlin très excitant. Rien que d’y repenser, Carine en avait un pincement d’excitation dans le ventre.
Le téléphone sonne. Ce n’est pas vrai il sonne toujours au moment où on se prépare à partir celui-là ! Carine décroche.
– Carine ? C’est Elsa !
– Ha Salut Elsa !
– Ça va ? Tu ne te sent pas trop seule ?
– Ça va ! Si il me manque déjà, mais j’ai prévus de passé la journée au bord du Loing. Pourquoi il y a un soucis ?
– Non, rassures toi. Je voulais te proposer de partir en week-end entre filles. J’ai un terrain de camping au bord du Loing. J’y ai un bungalow et le premier voisin est à 1 km. Ça te dit ? Hortense vient aussi.
– OK ! Tu viens me chercher à quelle heure ?
– Dans 20 mn, ça te vas ?
– A dans 20 mn alors.

Une demi-heure plus tard Carine ouvre à Elsa et Hortense. Toutes les trois ont à peu près le même âge, 28-30 ans.
Elsa, est une jolie fille auburn, bien dans sa tête et dans son corps, elle n’a jamais caché son penchant pour les filles. D’ailleurs elle trouve Carine parfaitement à son goût. Elle n’est pas très grande mais elles à de belles formes. Ses seins sont un peu volumineux pour sa taille mais ils sont bien fermes et tiennent sans soutien-gorge. Ils sont sa fierté. Son ventre plat et musclé porte fièrement un piercing. Ses jambes sont bien galbées et fermes. Il bien dire que la course à pied a du bon. Elle adore aussi son entre-jambes imberbe. Elle porte souvent de petit string et aime y glisser de temps à autre des boules de Geisha. Leurs vibrations lui donnent des montées de chaleur inattendues. Son plus grand plaisir, c’est de les mettre lorsqu’il elle a une réunion et attendre d’avoir une vibration qui la fera entrer en raisonnante. Prendre son pied seule en public sans que personne ne sache ce qui se passe l’excite terriblement.
Bien qu’Elsa aime les filles, un homme de temps en temps ne lui déplaît pas. Sucer une belle queue et la sentir au fond se soit, se faire culbuter avec violence, il n’y a rien de tel pour se remettre !

Elsa aimerait énormément sentir Carine contre elle, mais les sentiments qui la lie avec son mari sont tellement forts et beaux qu’elle n’ose pas s’avancer. Elle a bien tenté quelques sous-entendus mais Carine n’a pas semblé réagir. Elle reste intouchable et devient un vrai phantasme.
Hortense est la plus jeune, Blondinette d’1m68, les cheveux coupés en dégradé. Plus fine que Carine et Elsa, elle à de petits seins mais une petite paire de fesses bien rebondies. Elle connaît les penchants d’Elsa mais elle se revendique complètement hétéro. C’est vrai, elle n’a connu que deux homme dans sa vie et c’étaient deux racailles. Hortense à le don de faire craquer les hommes avec ses yeux verts et sa façon de s’habiller, mettant en valeur ses formes. Surtout sous ses airs de jeune fille fragile, il se cache une véritable experte du maniement de la langue et du mouvement des reins. Son ex a voulu faire partager à tout le monde ses talents et a diffusé une vidéo d’elle en train de lui faire une fellation sur « You Porn », le « You tube » porno. Ça a failli lui gâcher la vie. Depuis elle l’a quitté et à dû déménager. Cela fait maintenant 3 ans qu’elle est seule. Les sextoys sont plus fidèles !

Dans la voiture Carine regarde Elsa, elle découvre les petits détails de son visage, un petit grain de beauté par ici, un autre là. Ses yeux tombèrent soudain dans son décolleté, Carine vit alors deux beaux seins. Un flash illumine sa tête. Elle se voit entrain de mordiller les tétons d’Elsa et cette dernière qui l’encourage à continuer. Les joues de Carine s’empourpraient d’émotion et de gêne. Elle est attirée par les filles mais de là passer à l’acte. Après tout Olivier est absent pour un mois ! A cette pensée, Carine sourit du coin des lèvres en se disant qu’elle verrait bien ce soir.
Arrivées à la cabane, Les filles s’installent. Le rangement de dure pas bien longtemps, il n’y a qu’une chambre.
– Avec la chaleur, ça vous dit de vous rafraichir dans la rivière les filles ?

Carine et Hortense furent d’accord. Au bord de l’eau Carine commence à se changer sous les yeux d’Elsa.
– Tu peux rester nue si tu veux Carine.
– Et les voisins !
– Il n’y en a pas ici. Tu as un corps magnifique, viens que je mettre de l’huile, le soleil ne va pas tarder à taper.

Carine s’allonge sur le ventre et Elsa se positionne à califourchon afin que sa proie sente sur ses fesses son sexe humide. Les mains d’Elsa commencèrent leur danse sur le dos de Carine. Tantôt énergique, tantôt effleurant sa peau. les caresses font de l’effet. Un léger gémissement de satisfaction sort de la bouche de Carine. Les caresses la décontractent, elle sent la chair de poule se former lorsque les doigts d’Elsa effleurent ses flans et la naissance de ses seins. Elsa retourne alors Carine pour qu’elle lui présente son ventre, sa gorge, ses seins… Son sexe.
Elsa vit alors un mont de Vénus complètement lisse, le clitoris, pointant d’entre les lèvres, trahit le bien-être de sa victime. Doucement, elle commence à parcourir le torse blanc de Carine, ses mains partant de sa gorge, glissant entre les seins, en font le tour et repartent vers le triangle sacré. Passé le nombril, les deux mains se séparent pour contourner le triangle et glissent sur les cuisses jusqu’aux pieds. Elsa se remet de l’huile sur les mains et recommence un massage plus vigoureux cette fois-ci. Ces main malaxent les seins, excitent les tétons et glissent sur les grandes lèvres de Carine. Un soupir de satisfaction indique que la température monte.
Ces mains parcourant son corps donnent à Carine des frissons de désir, elle a conscience que c’est une fille qui lui donne ça mais que c’est bon ! Lorsque les doigts de sa prédatrice glissent dans son entre-jambe, ils lui font lâcher un soupir de plaisir. Mon dieu qu’elle est agile de ses doigts ! Se dit-elle.

Son triangle sacré en feu, Carine gémit de surprise au moment où elle sentit deux doigts pincer son clitoris puis lentement glisser vers sa grotte d’amour et y pénétrer lentement. La vague de chaleur que procure la pénétration la fait onduler. Elle sent les doigts glisser entre ses reins puis ressortir et de nouveau rentrer mais plus violemment ce coup-ci. Elsa accélère le mouvement et fait jour Carine.
– Je veux goûter ta belle chatte lisse ma belle.

Elsa plonge alors son visage entre ses cuisses et de la langue commence une exploration en détails. Sa langue titille le clitoris et de temps en temps aspire les petites lèvres et le petit bouton lui permettant de le mordiller. Carine, brûlante de désir, ondule et gémit sous les mouvements experts de la langue. Sont entre-jambes est devenue volcan, elle veut sentir un sexe entre ses cuisses, elle veut la belle queue d’Olivier !
– J’ai un double-dong dans mon sac, tu vas être satisfaite, c’est une grande taille. Tu aimes les grandes taille, ça se voit !

Elsa n’a pas menti, elle sort de son sac une gode double-dong énorme. Surprise, Carine lui demande d’y aller doucement car le jouet est vraiment gros. Sa maîtresse la rassure en se pénétrant en première puis elle se place en ciseaux et doucement elle entre en Carine. Elle ressentit pratiquement les mêmes sensations qu’avec Olivier. Un tsunami de plaisir ravage Carine, elle jette sa tête en arrière et se laisse emmener par les coups de reins d’Elsa. Les deux femmes sont en symbiose, leurs mouvements de reins synchronisés, elles sont très loin, leurs cris illustrant leur état.

Hortense revenant du bungalow observe la scène depuis longtemps. Les cuisses trempées, elle avait besoin de sentir sa petit chatte remplie, de sentir une langue sur son clitoris gonflé. Ne tenant plus elle s’allonge à côté de Carine et d’Elsa, dénoue son bikini et commence à glisser son majeur entre ses grandes lèvres. Le doigt continue son exploration en arrivant sur son clitoris quelle contourne du bout, le dessert est pour la fin. Le majeur caresse les petites lèvres, les écartes lentement afin de pouvoir glisser à l’intérieur. La pénétration de son doigt la fait gémir, maintenant qui le majeur commence ses aller-retours, ses reins prennent le rythme, elle sent des vagues de chaleur monter depuis son ventre, ses seins se gonflent et ses tétons se dressent. De son autre main, Hortense se pince ses tétons, ce qui lui procure plus de désir.

Le majeurs sort de son fourreau humide et vient glisser sur le bouton d’or. Les petits ronds qu’il fait rendent folle Hortense de Désir. Soudain elle hurle. Une langue puis une seconde viennent l’explorer, un objet énorme veut entrer en elle, il l’écarte, il la force, elle crie plus fort encore lorsque au fond il appuie fortement. Elle ouvre les yeux et découvre une fleur humide au-dessus d’elle. Carine s’est accroupie sur elle et lui propose de la goûter. Elle sent les mains d’Hortense l’agripper par les hanches et bouche lui aspirer les petites pétales et son bouton.

Les 3 amies jouirent en même temps. Encore humides, mais heureuses, il leur faut quelque minutes pour pouvoir reprendre leurs esprits. Carine tremble de désir et sent encore les mouvements de langue d’Hortense et le gode d’Elsa en elle. Elle ne s’imaginait pas que l’on pouvait ressentir tant de choses entre filles.
– Alors Carine, ça t’a plu ?
– Ho oui ! Je n’imaginais pas que l’on puisse ressentir tant de choses ! Vous avez une langue. Hummmm !
– Pour moi c’est pareil, je pense que je vais devenir bi !
– Je croyais que tu aimais uniquement les mecs Hortense !
– Ben ouais ! Mais maintenant que je vous ai goûté, je ne pourrais plus m’en passer !

Le lendemain, les trois amies descendaient la rivière en canoë et profitaient d’une petite pose pour assouvir leurs désirs. Hortense a clairement un penchant pour Carine mais l’agilité de la langue d’Elsa la fait hurler. Carine apprécie énormément les caresses de ses deux maîtresses mais ne peut s’empêcher de penser aux coups de reins de son mari et de l’incendie qu’il allume à chaque fois.

Après la descente, les filles se racontent leurs aventures sexuelles. Hortense raconte que son ex était un grand black rencontré lors d’une rave party. Elle raconte qu’il savait utiliser sa langue comme personne et qu’il était capable de la faire jouir comme une folle. Lorsqu’il sortait son sexe énorme elle en mouillait d’avance. Il l’écartait admirablement bien et le moment venu il déversait sur elle une cascade de foutre. Malheureusement Hortense à découvert qu’elle partageait son homme avec 3 autres filles et elle l’a plaqué sur le champ.
Elsa a toujours préférer les filles et leur douceur, elle ne rechigne pas à coucher avec un mec mais se sont surtout des sex friends.
– Une bonne queue entre les cuisses, ça ne fait que du bien ! Mais la langue d’une fille me fait monter au paradis !
– Pour moi ça n’a pas été trop l’extase avant Olivier. C’était bien, j’ai expérimenté plein de chose comme la sodo mais la première fois que j’ai vue la sienne, j’ai les joues qui ont chauffées !
– Allé raconte !
– Je dois avouer qu’elle n’est pas énorme mais au-dessus de la moyenne et il sait particulièrement bien s’en servir. Imaginez, les filles, l’avoir dans la bouche et la prendre jusqu’à la gorge, sentir un gros gland glisser entre vous lèvre et vous remplir la bouche. Puis une fois qu’elle est bien dure, il vient sur vous. Histoire de vous faire entrer en éruption, il frotte sa belle queue sur votre clito et entre vos petites lèvres puis soudain il glisse en vous lentement afin que vous sentiez tous les détails de la pénétration. Son gland vous écarte, vous sentez les veines de la hampe ! Humm ! Puis soudain il donne un grand coup et là je décolle et je vois les étoiles !
– Hooo ! Carine tu me fais mouiller ! Tu voudrais bien me le prêter dis ?
– Hmmmm ! Je vois plutôt un partie à 3 ! Oulà ! je suis toute trempée !

Désolé les filles un homme comme ça ne se prête pas ! Mais pour la partie à trois, si c’est l’une de vous deux je ne dis pas non !

Proposée par metelos

RSS 2.0 | Trackback | Laisser un commentaire

Une réponse à “Les pétales de Vénus 2”

  1. beaucoco53

    Très bon récit. Merci et bravo!

Faire un commentaire

Vous devez être identifié pour écrire un commentaire.